A la brosse ou avec les doigts ? Voici ce qu’il convient de faire pour bien coiffer ses boucles – frisettes – cheveux crépus.  

Le démêlage est toujours un moment délicat, lorsque l’on a des cheveux crépus, frisés ou bouclés. La forme même de nos cheveux les rend vulnérables. Il faut alors bien les préparer avant de faire une action au risque qu’elle devienne une agression.  

Le démêlage doit se faire sur cheveux humides ! Oui, on sait ça, on l’a bien compris. Et pas quand il nous reste 5 min avant de partir ! Même 10 ! Ça peut paraître logique, mais pourtant, on le fait quand même ! Cependant, il ne suffit pas d’avoir ces principes en tête, il est également important de bien s’équiper selon son type de cheveux.   

Certaines préfèreront le démêlage aux doigts. Il est recommandé pour limiter la casse des cheveux. Il nous permet d’ailleurs de nous connecter à notre chevelure, d’en ressentir sa texture et ses besoins en hydratation. On procède en partant des pointes pour remonter à la racine, après avoir bien défini nos sections. Si vous constatez que cette méthode vous permet effectivement de limiter la casse, alors n’hésitez pas à l’utiliser avant de passer la brosse, selon vos habitudes. 

Mais là encore, des précautions sont à prendre selon votre type de cheveux. Toutes les brosses ne sont pas les mêmes.  

En effet, si vous avez les cheveux fins (ou pour les cheveux de devant, par exemple), la brosse de sanglier est utile pour bien plaquer, car elle empêche l’électricité statique. Les poils de sangliers sont composés de kératine, une protéine que l’on retrouve dans la structure de nos cheveux. Ils permettent alors de bien répartir votre sébum naturel ou votre hydratation sur tout le cheveu. Attention toutefois, si votre cheveu est saturé et que la crème devient compacte, la brosse répartira également les résidus !  

Si vos cheveux sont plus épais, vous avez la brosse à picots. Les picots sont soit en plastique, soit en bois. Plusieurs modèles sont disponibles sur le marché, alors selon vos attentes, prenez le temps de bien observer votre brosse et ses caractéristiques. Notamment la longueur des picots, leur souplesse. Si vous faites des brushings certaines sont résistantes à la chaleur, d’autres sont particulièrement adaptées à une utilisation lors du shampooing. Des modèles ont de petites boules au bout du picot, ce qui est idéal pour vous masser le cuir chevelu.  

Que vous démêliez vos cheveux pour leur faire une coiffure protectrice, ou bien pour les coiffer directement, attention de ne pas trop les tirer sur le devant du crâne. Même s’il n’est pas très bon pour nos cheveux de trop souvent les plaquer, au risque de les fragiliser, on peut tout de même de temps en temps discipliner « les baby hair ». Cela peut se faire avec une brosse à dents et une crème qui aidera à limiter les frisottis ou encore un peigne à queue, pour ses dents serrées. Attention à l’utilisation de certains gels pouvant rendre vos cheveux plus secs.  

Enfin, quel que soit le choix que vous ferez ou la brosse qui s’adaptera le mieux à votre texture, pensez à la nettoyer régulièrement pour éviter l’accumulation de saletés ou autres produits. L’idéal est d’avoir une brosse plus petite pour frotter la plus grande avec du shampooing ou du bicarbonate de soude. Pour la brosse en poils de sanglier, séchez-la à l’aide d’un tissu doux puis à l’air libre en laissant les poils vers le bas.  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s